Migration des crapauds : en route vers le crapauduc

Publié le - Mis à jour le

Chaque année, entre fin février et début mars, les crapauds traversent la forêt pour rejoindre les bords de l’étang de Saint-Cucufa. Sur la route qui les sépare de leur lieu de reproduction, nombre des crapauds peuvent se faire écraser par des voitures avant d’atteindre leur destination.

La ville a construit aux crapauds un passage sécurisé sous voirie, financé à 80 % par la caisse des dépôts Biodiversité et la Métropole du Grand Paris et achevé mi-février 2021, pour éviter qu’ils se fassent écraser sur la route de la forêt de la Malmaison.

Ce crapauduc permet leur migration vers le point d’eau le plus proche, l’étang de Saint-Cucufa, afin qu’ils puissent se reproduire. En empruntant le crapauduc, ils auront toutes leurs chances d’arriver sains et saufs à destination.

Des bâches installées le long de la route

Pour assurer le bon fonctionnement des passages appelés crapauducs, des bâches ou « crapaudrômes » ont été installées à l’entrée et à la sortie du crapauduc, dans la zone la plus fréquentée par les amphibiens.

Ce balisage permet ainsi de guider les petites bêtes dans la bonne direction Les bâches seront aussitôt retirées à la fin de la migration des crapauds.

Pourquoi protéger les crapauds ?
Le crapaud commun est une espèce protégée classée dans le livre rouge des vertébrés de France. C’est dans un intérêt environnemental de le préserver, du fait de l’importance de cette espèce dans plusieurs écosystèmes, aquatiques et terrestres.

Fermeture de la route forestière de Versailles

Les services de la Ville ayant constaté que des crapauds se retrouvent sur la route, l’ONF et la ville procéderont à la fermeture de la route forestière de Versailles de 20h à 6h du matin afin d’améliorer le dispositif existant et d’analyser les raisons de la présence de crapauds sur la route. Une décision applicable du 8 mars matin au 31 mars soir inclus.

La Ville rappelle à tous qu’il est formellement interdit de toucher ou déplacer les bâches. Six panneaux ont été mis en place de part et d’autre du chemin de Versailles afin d’expliquer le but des bâches.

De même, le crapaud est un animal protégé, il est donc formellement interdit de le toucher ou le transporter à tous les stades de son développement (têtards, juvéniles, adultes)(Arrêté du 19 novembre 2007). Il est notamment « interdit de détruire, manipuler, capturer les oeufs, […] et animaux dans le milieu naturel ainsi que de détruire, dégrader des sites de reproduction et aires de repos.