Les femmes qui marquent l’histoire de Rueil-Malmaison

Publié le - Mis à jour le

À l’occasion de la journée internationale du droit des femmes le 8 mars, retour sur les femmes ayant marqué l’histoire de Rueil-Malmaison à travers les âges.

Madame de Maintenon (1635-1719)

Chargée de l’éducation des enfants illégitimes du Roi Soleil, Madame de Maintenon loue en 1682 une maison à Rueil pour y recevoir des jeunes filles pauvres et leur donner de l’instruction. Il s’agit des prémices de l’institution qu’elle crée  en 1686 avec la Maison royale de Saint-Louis de Saint-Cyr.

 

Janine Charrat (1924-2017)

La danseuse, chorégraphe et directrice de ballet Janine Charrat, enfant prodige de la danse, apporte un nouveau souffle avec des chorégraphies originales sur des œuvres musicales et littéraires contemporaines. En 2016, elle a offert à la Ville toutes ses archives privées.

 

Henriette Rose Haby-Sommer (1855-1925)

Au cours de la Première Guerre mondiale, Eugénie Henriette Rose Haby-Sommer, alors riche veuve, met à disposition sa résidence, l’Hermitage, pour accueillir en tant qu’hôpital les blessés au front.

 

Joséphine de Beauharnais (1763-1814) et sa fille Hortense (1783-1837)

Impératrice des Français de 1804 à 1809, Joséphine de Beauharnais réside dans le château de la Malmaison que lui avait offert Napoléon. Avec sa fille Hortense, elle repose désormais dans son tombeau à l’église Saint-Pierre-Saint-Paul à Rueil-Malmaison.

 

Marie-Madeleine de Vignerot d’Aiguillon (1604-1675)

Nièce de l’éminent Cardinal de Richelieu, elle hérite du château de la Malmaison et fait don de sa fortune dans des œuvres de charité pour aider les plus démunis.

 

Gabrielle Colonna-Romano (1883-1981)

La célèbre actrice de cinéma et de théâtre d’Entre-Deux-guerres a vécu à Rueil-Malmaison au cours de sa vie et repose aujourd’hui au cimetière ancien de la ville.

 

Madeleine Salzgeber (1927-2016)

Directrice du foyer Horizon à Rueil-Malmaison, Chevalière de la Légion d’Honneur, Madeleine Salzgeberg a voué sa vie au bien-être des individus en situation de handicap.

 

Julia Stell (1850-1928)

Riche héritière américaine, elle choisit le château de Vert Mont comme résidence d’été. Elle devient, avec son mari Edward Tuck, mécène pour la ville et fait construire l'hôpital Stell en 1916, offert à l’État.

 

Line Renaud (1928)

Vedette de music hall, actrice de théâtre et de cinéma, chanteuse, elle s'engage dans la lutte contre le VIH en co-fondant Sidaction. Line Renaud réside à Rueil-Malmaison.