L’entretien des arbres de la forêt domaniale de la Malmaison

Publié le - Mis à jour le

Des coupes rases sanitaires et de sécurisation vont être réalisées.

Aussi appelé à Rueil le bois de St Cucufa, la forêt domaniale de la Malmaison fait l’objet d’une gestion par l’Office National des Forêts. Cet établissement public est placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. L’ONF gère les forêts domaniales, c’est-à-dire les forêts qui appartiennent à l’État. La ville de Rueil n’a aucun pouvoir sur cette gestion, mais elle donne un avis, toujours écouté et parfois pris en compte.

Certaines parcelles malades

Des coupes rases sanitaires et de sécurisation, seront prochainement réalisées par l’ONF. Ces coupes sont nécessaires, car elles concernent des arbres en mauvais état phytosanitaire avec des châtaigniers atteints de la maladie de l’encre, due à un pathogène (champignon) appelé Phytophtora qui attaque le système racinaire. Ce pathogène, à l’état latent, s’est propagé très rapidement ces dernières années en raison de printemps humides qui ont engorgé les terrains favorisant la multiplication et le déplacement du pathogène dans le sol. Puis les périodes de sécheresse qui ont suivi et qui se sont succédées n’ont pas permis aux arbres affaiblis de réagir.

Les arbres touchés s’avèrent dangereux pour les usagers notamment en raison de déracinement, ou de chutes de branches. Une coupe est donc obligatoire pour éviter tout accident.

Dans la dynamique de préservation du cadre de vie de ses habitants, le Maire a toujours demandé à l’État de gérer les forêts périurbaines autrement que les forêts de campagne en développant les futaies irrégulières, c’est-à-dire des parcelles mixant des arbres ayant des types et des âges différents, réduisant ainsi les nuisances visuelles pendant l’entretien. L’ONF s’est engagé dans cette démarche dont les résultats seront visibles dans les prochaines années.

Entretenir l’espace et le préserver

Des coupes d’amélioration sont parfois planifiées. Elles ont pour but de donner plus de lumière et d’espace aux arbres afin de favoriser leur croissance. C’est donc un mal pour un bien dans la gestion et le développement de notre belle forêt. Les zones impactées dans les prochains mois sont consultables en téléchargement ci-dessous (communiqué de l’ONF).

Bien entendu, la surface de la forêt sera maintenue, en tant que zone protégée, et les coupes seront suivies de plantations de nouvelles essences d’arbres. Ces plantations seront précédées d’un broyage de la végétation existant pour préparer le sol à la plantation. Les jeunes plants seront protégés par des protections individuelles contre certains animaux de la forêt.

Nuisances à prévoir

Ces interventions occasionneront quelques nuisances, car le paysage sera, dans un premier temps, modifié. Par ailleurs, les engins forestiers entraîneront du bruit et pourront temporairement générer des ornières et des chemins plus difficilement praticables, qui seront ensuite remis en état par les exploitants. Le bois coupé restera d’abord dans la parcelle puis sera stocké en bordure de chemin avant d’être transporté.
Afin de maintenir les Rueillois informés, la Ville a demandé à l’ONF la mise en place de panneaux d’information pour les promeneurs.