Dynamique économique

Rueil-Malmaison : terre d’innovation et d’attractivité économique.

Depuis les années 1980, la ville de Rueil-Malmaison s’efforce d’être attractive pour les entreprises.
Depuis 2009, cette vocation est renforcée par un plan ambitieux de réaménagement de la ville (création de la ZAC Rueil 2000 et du mobipôle), qui permet de moderniser l’offre de bureaux et d’anticiper les nouveaux besoins des entreprises.

Une ville attractive

Désormais Rueil-Malmaison compte près de 5 348 entreprises, dont 70 sièges sociaux de taille internationale tels que Schneider Electric, GSK, BMS, Unilever ou Novartis, pour environ 47 500 emplois.
Et cette dynamique se renforce puisque le quartier Rueil-sur-seine a accueilli le groupe PSA en 2017 et l’entreprise Toshiba en 2018, tandis que le siège de Danone France s’installera en 2020 dans l’immeuble « Convergence » (25000 m2 de bureaux, 250 m2 de commerces, 1600 salariés), signé par les architectes Ory et associés, et actuellement en construction aux portes du RER A.


La ville est aussi attentive à l’émergence de jeunes entreprises innovantes, et elle propose le dispositif « coup de pouce » d’accompagnement à la création d’entreprises ou d’activités commerciales (permanence tous les mardi de 14H à 17H au 8 rue de la Bénarde).

Les initiatives des entreprises et professionnels locaux

Pour les habitants de Rueil-Malmaison, ce tissu économique développé est un atout à plusieurs titres :

  • Tout d’abord parce que les entreprises contribuent largement au budget municipal : 44% des impôts perçus par la ville proviennent des entreprises.et financent ainsi les services rendus aux habitants.
  • Ensuite parce que cette situation permet à de nombreux habitants de travailler dans leur ville : 10.000 emplois locaux sont pourvus par des Rueillois.
  • Enfin, parce que ce tissu économique présente de nombreux avantages en termes de dynamisme de la cité : initiatives en faveur de l’insertion et en particulier de l’insertion des jeunes, mécénat des entreprises, stimulation de l’économie locale en particulier sur les secteurs du commerce, du tourisme d’affaires, de l’hôtellerie-restauration.

La présence des entreprises permet par ailleurs un certain nombre d’expérimentations et d’innovations qui concourent au dynamisme local :

  • Ainsi, depuis le 7 mars 2018, les professionnels de Rueil-Malmaison et du Grand Ouest Parisien ont lancé leur propre monnaie locale : le Lieur. Ils réalisent ainsi des transactions sans toucher à leur trésorerie, entre entreprises et avec des partenaires de proximité.
  • Un annuaire professionnel et une place de marché ont également été mis en place, pour consulter et déposer des offres et contribuer à la visibilité des start-up, TPE et PME auprès des grands groupes de la Ville. 
  • D’autres initiatives telles que l’organisation d’un hackathon, dynamisent les liens entre le monde de l’enseignement et de l’entreprise en conservant un ancrage territorial fort.

Rueil-Malmaison c’est :
•    46 154 emplois (INSEE 2013),
•    plus de 10 000 Rueillois qui travaillent dans la commune,
•    76 5000 m2 de bureaux dont 5000 m2 programmés pour être réhabilités d’ici 2020 (CBRE Immostat 2016).