Levez le pied pour sauver les crapauds !

Publié le - Mis à jour le

Les crapauds ont la voie libre pour se reproduire à Rueil-Malmaison. La Ville prévoit la fermeture du chemin de Versailles aux voitures et la construction de futurs passages sous la route, afin de faciliter leur circulation.

Du 15 février au 31 mars 2020, de 19h à 6h, l’accès au chemin de Versailles sera fermé aux voitures. Une mesure préventive pour permettre aux crapauds communs de gagner en toute sécurité l’étang de Saint-Cucufa, leur lieu de reproduction. Toutefois, les dates précises de de la migration ne sont pas encore connues, car les crapauds commenceront à sortir lorsque la température atteindra le seuil minimum des 10°C.

Si la réouverture reprend plus tôt, vous serez prévenus sur le site et les réseaux sociaux de la Ville. Des panneaux de signalisation vous informeront également sur la déviation nécessaire le cas échéant.

Un merveilleux phénomène naturel

Après une longue période d’hivernage d’octobre à février, les batraciens sortent de leur abri afin de rejoindre dès le coucher du soleil l’étang de Saint-Cucufa. Durant le trajet nocturne, certains mâles s’accouplent avec une femelle, permettant une fois leur destination atteinte, la ponte de 5 000 à 7 000 œufs dans l’eau ou l’étang.

Ces derniers deviendront des crapelets au bout de 3 à 4 mois après l’éclosion. Les crapelets reprennent alors en juin la route vers la forêt,

Une espèce en danger

Malheureusement, ce joli spectacle de la nature est un véritable parcours du combattant.  En plus d’affronter la destruction et l’asséchement points d’eau, le crapaud commun est exposé au risque d’être écrasé par les automobilistes. Tant de menaces qui lui valent d’être classé dans le livre rouge des vertébrés de France comme « espèce à surveiller »,  car  l’amphibien, vorace en limaces ou vers de terre, est un insecticide naturel nécessaire à la régulation de la biodiversité.

Soucieuse de sa préservation, la Ville réalisera la construction de deux à trois crapauducs sous cette même voie. Financés à 80% par la la caisse des dépôts Biodiversité et la Métropole Grand Paris, ces tunnels souterrains tendent à assurer aux crapauds une migration tranquille.

À travers ces mesures concrètes, la Ville espère faire perdurer le chant des crapauds en route pour donner la vie.

 

Le saviez-vous ?

Le crapaud commun est l’espèce la plus répandue en Europe. L’animal apprécie aussi bien la ville que la campagne, habitant volontiers la terre, les forêts, les jardins, les marécages, les fossés, les étangs, la plaine ou la montagne. Avec sa peau pustuleuse, il est capable de sécréter un venin redoutable contre ses prédateurs, dont le putois.