gradient
Economie et emploi
A-
A+

Un robot d’un genre nouveau sillonne Rueil

Depuis janvier, les Rueillois des Tarâtres et du Centre-ville peuvent assister à un curieux spectacle : la tournée du facteur suivie d’un curieux engin. Ce robot, c’est Effibot, un chariot suiveur, véritable assistant du facteur. Après Nantes, Rueil-Malmaison a été la deuxième ville à expérimenter le système, présent au Salon des maires d’Île-de-France.

Complètement autonome, le robot dispose d’une technologie multicapteurs laser qui lui permet d’analyser son environnement à 360°. Il peut ainsi éviter les passants et les obstacles. Pour le mettre en route, le facteur dispose d’un badge. Une fois le chariot activé, il détecte le postier avec ses capteurs et le suit à la trace, à distance et à une vitesse de 6 km/h maximum. Si le facteur s’éloigne un peu trop, le chariot s’arrête et se verrouille.

Effibot a pour vocation de faciliter la tâche du facteur et peut ainsi porter lettres et colis à sa place dans des trappes pour une charge maximale totale de 150 kilos (contre 40kg sur un vélo classique). Entièrement électrique, il ne produit ni gaz d’échappement ni nuisances sonores. Il est destiné à la distribution urbaine en habitats denses et sera déployé dans les mois à venir dans d’autres villes de France.

 

Fiche technique :
Nom : Effibot
Taille : 70x90x120 cm
Poids : NC
Charge max : 150 kg
Vitesse max : 6km/h
Autonomie : 8 heures

 

Témoignage de Stéphane, facteur depuis 7 ans, depuis 2 ans sur le centre-ville de Rueil-Malmaison

Comment vivez-vous cette expérience ?

«En tant que facteur qui travaille en centre-ville, je trouve l’expérimentation très bien. Au niveau de la pénibilité, par rapport au volume de courriers de recommandés et éventuellement de colis que l’on peut avoir de nos jours, c’est vrai que cela peut faire une charge importante. Avec ce chariot, tout est centralisé, on a les mains plus libres et cela rend la tâche moins pénible.»

Est-ce que la tournée est rallongée ?

«La tournée ne prend pas plus de temps qu’avant, car il ne faut pas oublier qu’avec un vélo, il faut le poser à chaque fois, le mettre sur béquille. Sur la distance on va peut-être moins vite mais en termes de maniabilité, avec le chariot, c’est plus simple.»

Quelle est la perception des Rueillois sur le projet ?

«Les gens sont très enthousiastes, ils trouvent la démarche positive et le robot plaît. Il y a notamment beaucoup d’interrogation sur le fonctionnement et beaucoup de remarques positives sur l’innovation de La Poste et sur comment va évoluer La Poste.»


© Mairie de Rueil-Malmaison - Hôtel de Ville, 13 boulevard Foch, 92501 Rueil-Malmaison Cedex - Tél. 01 47 32 65 65.